Le Laboratoire Nord Services accompagne les entreprises de désamiantage, les diagnostiqueurs et les différents donneurs d’ordre dans la réalisation des contrôles prévus par le Code du Travail et le Code de Santé Publique.

Les mesures d’empoussiérement en fibres d’amiante dans les immeubles bâtis et au poste de travail sont en conformité avec les programmes LAB REF 26 et LAB REF 28 respectent leurs exigences.

Pour les prélèvements en vue de la détermination de la concentration en fibres d’amiante, ils sont réalisés selon les normes en vigueur : la norme NF X 43-050 pour les mesures d’empoussiérement en air intérieur et la NF X 43-269 pour celles effectuées au poste de travail. 

Stratégie d’échantillonnage

La stratégie d’échantillonnage permet d’organiser, en amont, la réalisation du mesurage d’empoussièrement afin d’avoir une évaluation rationnelle de l’empoussièrement du processus aux postes de travail des opérateurs exposés aux fibres d’amiante.

Elle doit être mise en œuvre conformément aux dispositions de l’arrêté du 14 août 2012 qui prévoit que les stratégies d’échantillonnage réalisées sur la base de la norme NF EN ISO 16000-7 et son guide d’application GA X 46-033 sont réputés satisfaire à la réglementation.

La stratégie d’échantillonnage pour les prélèvements individuels comme pour les prélèvements environnementaux doit être réalisée selon les prescriptions du guide GA X 46-033 (août 2012) de la norme ISO 16000-7.

La stratégie d’échantillonnage et la réalisation des prélèvements sont indissociables et doivent être effectués par un même organisme accrédité.

Pour les mesures au poste de travail, la SA, fixée réglementairement par l’arrêté du 14 août 2012, doit être inférieure à 1/10ème de la VLEP visée par l’employeur soit :

– 1f/L pour une VLEP de 10f/L

– 10f/L pour une VLEP de 100 f/L

Mesures d'empoussièrement en fibres d'amiante dans les immeubles bâtis

Les Entreprises dont les salariés sont exposés au risque amiante sont tenues de faire appel à des organismes accrédités pour évaluer les niveaux d’empoussièrement (Articles R 4412-94 et suivants du Code du travail).

Les mesures environnementales correspondent à des évaluations du niveau de concentration en fibres d’amiante dans l’air pour vérifier l’impact, en termes de libération de fibres, de l’état de dégradation de matériaux contenant de l’amiante en place. Elles permettent aussi de vérifier l’impact des opérations sur leur environnement et l’absence de dispersion de fibres en dehors de la zone des travaux.

Les prélèvements pour analyses environnementales doivent être réalisés selon la norme NF X 43-050 de 1996.

Mesurages des niveaux d'empoussièrement de fibres d'amiante au poste de travail

Les Entreprises dont les salariés sont exposés au risque amiante sont tenues de faire appel à des organismes accrédités pour évaluer les niveaux d’empoussièrement (Articles R 4412-94 et suivants du Code du travail).

Les mesures individuelles sur opérateurs permettent d’évaluer le niveau d’empoussièrement généré par les processus mis en œuvre sur les matériaux contenant de l’amiante, d’estimer une mesure d’exposition individuelle et vérifier le respect de la VLEP-8 h.

Analyse

 Le Laboratoire Nord Services par l’intermédiaire de son unité technique analyse, vous propose des solutions aux différentes problématiques liées à la recherche d’amiante dans l’air intérieur, air ambiant (travaux sur enveloppes du bâtiment, voirie et réseaux divers), air des lieux de travail, mais également dans les matériaux et produits du bâtiment susceptibles de contenir de l’amiante et les poussières prélevées sur lingette.

Pour se faire, le laboratoire met à votre service ses compétences dans le comptage par Microscopie Electronique à Transmission équipée d’un Analyseur en dispersion d’énergie des rayons X (META), ainsi que par Microscopie Optique à Lumière Polarisée (MOLP).

L’offre analytique LNS :

  • Air ambiant (environnement extérieur)
  • Air intérieur(prélèvements de type statique)
  • Air des lieux de travail(prélèvements de type individuel)
  • Matériaux et produits du bâtiment susceptibles de contenir de l’amiante ajouté intentionnellement : plâtres, cellulose, ciment/carbonates, polymère, hydrocarbonés
  • Matières en suspension totales (eau). 
Documents de référence

-Décret n° 2012-639 du 4 mai 2012 modifié relatif aux risques d’exposition à l’amiante.

-Stratégie (objectifs de mesurages)
GA X 46-033, août 2012: guide d’application de la norme NF EN ISO 16000-7 stratégie d’échantillonnage pour la détermination des concentrations en fibres d’amiante en suspension dans l’air.

-Prélèvements (mesures individuelles sur opérateurs)
Norme NF X 43-269, avril 2012: Qualité de l’air. Air des lieux de travail. Prélèvement sur filtre à membrane pour la détermination de la concentration en nombre de fibres par les techniques de microscopie: MOCP, MEBA et META- Comptage par MOCP

-HSG 248 (Annexe 2).
Arrêté du 6 mars 2003 relatif aux compétences des organismes procédant à l’identification d’amiante dans les matériaux et produits. 

-Prélèvements (mesures d’ambiances) et analyses
Norme NF X 43-050, janvier 1996: Qualité de l’air. Détermination de la concentration en fibres d’amiante par microscopie électronique à transmission. Méthode indirecte.
-Amiante: recommandations pour vérifier le respect de la VLEP hygiène et sécurité du travail, n°231, note technique NT 1, 2013, 6 p.

– ed6171 de l’INRS.